104 route de Paris, 69260 Charbonnières-les-Bains
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h30
 
06 83 86 54 94

Sauge officinale, la plante féminine par excellence

PLANTES MÉDICINALES

Nom scientifique : Salvia officinalis L.  son nom latin que l’on peut traduire par « celle qui sauve »

 

Noms communs : Grande sauge, Herbe sacrée, Thé d’Europe, de Provence et de Grèce

Elle fait partie de la famille des Lamiacées caractérisée par la forme carrée de sa tige, ses feuilles opposées décussées et la forme de ses fleurs (2 lèvres inférieures et supérieures) tout comme la menthe poivrée, l’ortie, le lamier… 

 

Le spectre de ses propriétés est large : antiseptique, antispasmodique, anti sudorale, carminative, cholérétique, emménagogue, hypoglycémiante, stimulante, stomachique et vulnéraire 

 

Un peu d’histoire…

Au Moyen Âge, la sauge était considérée comme une incontournable pour soigner les maux du quotidien. Un vieux dicton disait : « Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin ». Aujourd’hui, on l’apprécie toujours autant pour ses vertus thérapeutiques et culinaires que pour la douceur de ses feuilles et la beauté de ses jolies fleurs bleues violettes au jardin.

Une jolie légende biblique lui est rattachée...

la légende explique la raison des propriétés bénéfiques de la sauge. Marie, poursuivie, avec l'Enfant Jésus, par les bourreaux d'Hérode, demanda à la Rose puis à la Giroflée de les cacher. Elles refusèrent. En revanche, la sauge se développa tant qu'elle put et les dissimula sous ses feuilles douces et odorantes. Depuis ce temps, les roses piquent et les giroflées ne sentent pas bon et la sauge dispense toutes ses vertus !

 

De belles vertus thérapeutiques pour la femme...

La présence de molécules phyto oestrogéniques en font une plante idéale pour les femmes souffrant notamment de troubles de la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes (1 tasse de tisane avant le coucher - voir mode d'emploi ci-dessous) et plus globalement elle a une action bénéfique sur les menstruations grâce à ses propriétés de régulation du cycle menstruel (emménagogue). 

 

Remède contre les Inflammations des muqueuses

Elle est aussi idéale pour soigner les gingites grâce à ses fonctions désinfectantes. Utilisez la en infusion froide pour faire vos bains de bouches. Elle permettra aussi de calmer efficacement vos maux de gorge car elle désinfecte et resserre les muqueuses rouges. 

Mode d’utilisation  : une demi-tasse d'infusion avec une cuillère à café de feuilles sèches que l’on appliquera en gargarisme, seule ou accompagnée de teinture d’échinacée - attendre que l’infusion tiédisse et rajouter 1 cuillère à café de la teinture mère de sauge. La sauge s’associe très bien avec la racine de réglisse pour calmer les muqueuses enflammées.

 

Une bonne digestive...

On la recommande aussi pour faciliter la digestion après un repas un peu lourd - il est possible de l’associer en tisane avec le romarin et/ou la verveine citronnée, la menthe poivrée…

A vous de faire votre mélange en fonction de vos goûts… 

 

Quel mode d'utilisation pour la sauge officinale ?

En usage interne, pour les troubles de la ménopause, je vous recommande de la consommer sous forme de cure de 15 jours maxi en tisane 15g de feuilles séchées dans 1 litre d’eau,  à prendre dans tout au long de la journée et notamment le soir si vous avez des sueurs nocturnes. 

 

Tisane de sauge : mode d'emploi

Selon les principes de l’illustre École Lyonnaise des Plantes.

Faites chauffer dans 1 litre d'eau de source froide l’équivalent de  4 cuillères à soupe de feuilles séchées (hiver) ou  – dès que l’eau frémit (ne pas faire bouillir) éteignez et laissez infuser durant 3 à 4 minutes vos plantes – filtrez et c’est prêt !

Vous pouvez conserver le reste de votre tisane non consommée au frais dans une bouteille en verre

--> à consommer dans les 24 heures

En usage externe : appliquer en traitement local durant 8 jours maximum.

 

Attention, la sauge officinale est déconseillée aux femmes enceintes en raison de ses propriétés oestrogène-like, aux personnes épileptiques et aux enfants de moins de 7 ans.

 

Quelques conseils pour bien récolter votre sauge et la conserver 

 

En théorie, on recommande de récolter ses feuilles si possible juste au début de la période de floraison d'avril à mai afin optimiser la contenance en composants aromatiques. Mais en réalité, on peut la cueillir une bonne partie de l'année. Il est important de la récolter aux heures chaudes, lorsque les feuilles sont bien sèches.

 

2 techniques de séchage  

 

En position horizontale

  • Détachez les feuilles de leur tige et faites les sécher sur une grille ou un plateau que vous recouvrez de sopalin ou un linge propre

 

En position verticale

  • Suspendez  les branches de sauge à une poutre, la tête en bas, et détacher les feuilles une fois sèches. (3 ou 4 jours)

Gardez les feuilles entières dans des sacs en papier dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Ne les effritez pas, sous peine de perdre une partie des composants aromatiques.

 

Belle cueillette et belles infusions !

 

 


Derniers articles

À la une

Je vous invite à tester cette recette simple et originale de boisson fraiche aromatisée très peu sucrée et riche en vitamines et anti-oxydants.
 
3 ingrédients à incorporer
Une poignée de plantes ...

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.