11 Le Grand Châtel, 01120 Dagneux, France
 
Indisponible aujourd'hui
 

L’ortie : l’alliée de la détox et de la reminéralisation


Les bienfaits de l’ortie à travers l’usage de ses feuilles ne sont désormais plus à prouver. Elle est la plante phare de l’alimentation sauvage. Facile à reconnaître et à cuisiner sous toutes ses formes cuites ou crues.

Découvrons toutes les facettes de l'ortie !

ortie

Sa teneur nutritionnelle en quelques chiffres :

L’ortie contient :

  • 8 fois plus de vitamine C que l’orange
  • Autant de calcium que dans le Fromage
  • Autant de protéines que dans la viande mais sans déchets (purine...)

Si seulement j’avais pu imaginer que j’écrirai un jour pour vanter les précieuses vertus de l’ortie. Car oui, je l’avoue j’ai voué une haine farouche à cette plante quand j'étais petite. Maintes fois je revenais piquée par elle après mes longues promenades. Je la détestais et la redoutais car elle était plus grande que moi. 

Certaines orties peuvent mesurer de 1,5 à 2 mètres de haut ! Mais depuis, j'ai fait du chemin ! ». J’ai appris à l’apprivoiser, à l'aimer, à la cueillir «avec ou sans les gants » et même à la cuisiner. Je vous invite à découvrir cette plante unique, véritable trésor pour notre santé. Ainsi, vous comprendrez mieux pourquoi elle fait partie des plantes sauvages les plus consommées.

 

Un peu d’histoire…

Dioscoride estimait lui aussi les vertus de l’ortie dont il décrivit l’usage en détail. Le médecin et botaniste Otto Brunfels écrivait en 1532 dans son livre de simples, le Contrafayt Kreuterbuch : « Qu’y a-t-il de plus insignifiant, de plus méprisable ou encore de plus détestable qu’une ortie. Qu’y a-t-il de plus gracieux qu’une jacinthe, un narcisse ou un lys – et pourtant, l’ortie les surpasse tous. »

Au 18ème siècle, on l’utilisait avec succès contre l’hydropisie (rétention d’eau dans les tissus internes) ; toutes les formes d’hémorragies ainsi que les éruptions cutanées. L’ortie jouait également un rôle déterminant comme « remède sympathique ». On procédait alors volontiers à la flagellation des membres atteints de rhumatismes ou de paralysie avec une botte d’ortie, le poison contenu dans les poils des feuilles provoquant une irritation de la peau, suivie d’érythème.

 

Une véritable bombe nutritionnelle

On l’aime pour la richesse de ses nutriments, vitamines et oligo-éléments ce qui fait de cette plante un véritable allié pour rester en bonne santé. Vous pouvez la cueillir dès le mois de mars et jusqu’en octobre - A noter que les jeunes pousses tendres ont un goût plus subtil et sont plus riches en nutriments. Il est encore temps de les cueillir.

 

L'ortie, 6 fois plus de vitamine C que l'orange

Les feuilles fraîches contiennent des vitamines du groupe B et E, de la provitamine A. On apprécie surtout sa richesse en vitamine C —> elle en contient 6 fois plus que dans l’orange ! A ce titre, je vous recommande vivement la prise d’un jus d’ortie associé à un jus de carotte ou de pomme le matin si vous avez un petit coup de « mou »

 

L'ortie, autant de protéines que dans la viande

Les végétariens aiment sa richesse en protéine dite « équilibrée » c'est-à-dire qu’elle contient la même valeur que les protéines animales et la rend aussi assimilable par l’organisme. Pour 100 g d'ortie séchée, il y a 40 g de protéines !

Par ailleurs, sa concentration en fer est très intéressante car elle en contient presque deux fois plus que dans le bœuf.

 

L'ortie, une source très riche en minéraux et oligo-éléments

L’ortie renferme une forte concentration de potassium, de calcium (4 fois plus que le yaourt) mais aussi des oligo-éléments tels que le zinc, le cuivre, la silice, le soufre, et le manganèse, le potassium.

 

Conseils pour la cueillette et la préparation des jeunes feuilles d'ortie

Veillez à cueillir dans des lieux sans passage (exclusion : bords de routes, friches industrielles, voies de chemin de fer, jardins publics qui sont traités).

L’ortie est facilement visible le long des lisières des forêts dans les clairières. Ce sont les jeunes feuilles que je vous recommande de cueillir. Coupez les 3 premières feuilles qui pointent vers le ciel et utilisez des gants bien épais et un sac en papier pour les emporter. Ne prenez que le nécessaire. 

Avant de cuisiner vos plantes fraîches, prélevez les feuilles et retirez les tiges. Faites les tremper 1/4 heure dans 1 l d’eau de source fraîche avec un bouchon de vinaigre blanc (si consommation des plantes fraiches)

 

3 recettes simples et délicieuses à base d'ortie

 

Pesto d'ortie (pour un bol) : 

  • 50 g de pousses d’orties crues lavées et essorées

  • 30 g de pignons

  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive ou huile de chanvre

  • 1 gousse d’ail

  • 1 cuillère à soupe de parmesan

  • 1 petite branche de basilic

  • 1/2 jus de citron

  • 1 cuillère à soupe de Gomasio ou 1 bonne pincée de sel

Mixez le tout et ajustez selon votre goût.

Dégustez-le avec des pâtes fraîches ou simplement en apéro avec des bâtonnets de carottes, concombre, tomate cerise, céleri ou fleurettes de choux fleurs.

 

Bouillon bienfaisant (après une convalescence) : 

  • 1 carotte

  • 1 navet

  • 1 shiitaké

  • 1 poignée de jeunes pousses d’ortie.

Laver et couper tous les légumes en petits morceaux.

Mettre 1 volume de légumes pour 3 volumes d’eau dans une casserole.

Laisser cuire tous les légumes (sauf les orties) une heure à feu doux à ébullition très douce.

Éteindre le feu, ajouter les orties.
 Couvrir dix minutes. Filtrer. Boire le bouillon plusieurs fois dans la journée.

Vous pouvez récupérer les légumes et les manger avec un peu d’huile d’olive. Le bouillon « bienfaisant » permet d’absorber de nombreux minéraux, il est idéal dans le creux de l’hiver ou pour se reminéraliser au printemps.

 

Chips d’ortie (bien apprécié en apéritif) : 

  • 50g d’orties
  • Huile d’olive

Faire revenir les feuilles crues dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles paraissent croustillantes. Déguster avec du sel et du poivre. 

 


Derniers articles

Le trèfle des prés, un soutien pour la santé cardiovasculaire et hormonale

15 Juin 2024

Le trèfle des prés, connu scientifiquement sous le nom de Trifolium pratense, est une plante herbacée appartenant à la famille des Fabaceae. Répandu dans les...

L'angélique, pour l'équilibre et la vitalité

08 Juin 2024

Sur le Chemin de Stevenson entre Florac et Cassagnas, j’ai eu le plaisir de l’admirer le long de la rivière Mimente entre Florac et Cassagnas. J’avoue que j’...

À la découverte des fleurs du robinier faux acacia !

25 Mai 2024

Avec ses grappes de fleurs pendantes, délicatement parfumées et d'une blancheur éclatante, cet arbre majestueux attire le regard... Mais au-delà de sa beauté...

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

RDV Cabinet & Visio - Crenolib.fr