78 rue des écoles, 01700 MIRIBEL
 
Indisponible aujourd'hui
 

Découvrez 3 plantes sauvages comestibles qui égayent vos assiettes en hiver !


ortie plante sauvage
plantain plante sauvage
pissenlit plante sauvage

Alors que l'hiver déroule son tapis blanc, la saison froide offre une palette de saveurs inattendues avec des plantes sauvages comestibles prêtes à égayer vos assiettes. Explorons 5 de ces joyaux cachés, des délices hivernaux qui résistent courageusement à la glace pour offrir une expérience gustative unique.

1. L'Ortie la star nutritionnelle des plantes sauvages 

Malgré sa réputation parfois piquante, l'ortie peut être apprivoisée en cuisine. Les feuilles peuvent être utilisées dans une variété de plats. En les faisant blanchir brièvement, vous éliminez les poils urticants et profitez des saveurs délicates de cette plante très appréciée pour sa richesse nutritionnelle : 

Propriétés :

En hiver, notre corps a besoin de nutriments essentiels pour renforcer notre système immunitaire et nous aider à lutter contre les infections saisonnières. L'ortie, riche en vitamines (A, C, K) et en minéraux tels que le fer, le calcium et le magnésium, s'avère être une alliée de choix pour répondre à ces besoins.

Au-delà de sa délicieuse contribution culinaire, l'ortie comestible est également prisée pour ses propriétés médicinales. Elle est connue pour ses effets anti-inflammatoires, diurétiques et antioxydants. 

L’idée recette : Risotto aux cèpes et aux orties ! 

Ingrédients pour 4 personnes : 

  • 400 g de riz Arborio
  • 250 g de cèpes frais (ou séchés, réhydratés)
  • 1,5 tasse d'orties fraîches, bien lavées et hachées
  • 1 gros oignon finement haché
  • 3 gousses d'ail émincées
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 1,8 litre de bouillon de légumes 
  • 80 g de parmesan râpé
  • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • Sel et poivre
  • 3 cuillères à soupe de beurre

- Si vous utilisez des cèpes séchés, réhydratez-les dans de l'eau tiède pendant environ 20 minutes. Égouttez-les et réservez l'eau de trempage. Coupez les cèpes en morceaux. Hachez-les grossièrement.

- Chauffez le bouillon de légumes dans une casserole. Si vous avez réhydraté des cèpes, ajoutez l'eau de trempage filtrée au bouillon pour plus de saveur.

- Dans une grande poêle, chauffez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Faites revenir l'oignon et l'ail. Ajoutez les cèpes et faites-les revenir pendant quelques minutes. Incorporer les orties hachées et cuire pendant 2-3 minutes. Assaisonnez avec du sel et du poivre.

- Ajoutez le riz Arborio dans la poêle et remuez bien. Versez le vin blanc et remuez jusqu'à ce qu'il soit absorbé.

- Commencez à ajouter le bouillon une louche à la fois, en attendant que le liquide soit absorbé avant d'ajouter la suivante. Continuez ce processus jusqu'à ce que le riz soit cuit al dente, environ 18-20 minutes.

- Ajoutez le parmesan râpé et le beurre au risotto. Remuez bien pour obtenir une consistance crémeuse. 

- Servez le risotto aux cèpes et aux orties bien chaud, garni de quelques feuilles d'orties. 

Bon appétit !

 

2. Le pissenlit

Le pissenlit, souvent considéré comme une simple mauvaise herbe, se révèle être une étoile discrète dans le monde des plantes comestibles. En hiver, ses feuilles restent une source de nutriments, incluant des vitamines A et C, du fer et des antioxydants, ce qui en fait une option saine et polyvalente pour diversifier vos plats. Au-delà de sa présence dans l'assiette, le pissenlit est également apprécié pour ses propriétés médicinales. Ses racines peuvent être aussi torréfiées et transformées en une boisson au goût de café, sans caféine, offrant ainsi une alternative plus légère pour les amateurs de boissons chaudes !

L’idée recette : Linguine au pesto de pissenlit et ortie !

Ingrédients pour 4 personnes : 

  • 400 g de linguine
  • 4 tasses de feuilles de pissenlit, bien lavées et égouttées
  • 1 tasse de jeunes têtes d’ortie
  • 1/2 tasse de parmesan râpé
  • 1/2 tasse de pignons de pin, légèrement grillées
  • 2 gousses d'ail, émincées
  • 1 citron, jus et zeste
  • 1 tasse d'huile d'olive 
  • Sel et poivre 
  • Faites cuire les pâtes dans une grande casserole d'eau aromatisé d’un carré de bouillon de légumes - cuire selon les instructions sur l'emballage. Égouttez-les al dente et réservez une petite tasse d'eau de cuisson.
  • Hachez ensemble finement avec un robot mixeur les feuilles de pissenlit, la ciboulette, les pignons de pin, l'ail, le jus et le zeste de citron. Faites le par petits paquets 
  • Versez en parallèle l'huile d'olive en filet jusqu'à ce que le pesto atteigne la consistance pâteuse désirée. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Goûtez et ajustez les assaisonnements selon vos préférences.
  • Mélangez les pâtes cuites avec le pesto de pissenlit. Ajoutez un peu d'eau de cuisson réservée si nécessaire pour obtenir une consistance plus crémeuse.
  • Saupoudrez de parmesan supplémentaire et décorez votre plat avec  de la ciboulette ciselée. Ajoutez un filet d'huile de noisettes crue si vous le souhaitez.

Bon appétit  ! 

3. Le plantain 

Même pendant les mois d'hiver, le plantain offre une source inattendue de bienfaits nutritionnels et de saveurs rafraîchissantes. Reconnaissable à ses feuilles larges et persistantes, le plantain demeure une herbe robuste, prête à ajouter une touche de vitalité à vos plats hivernaux. Les feuilles du plantain en hiver conservent leur texture tendre, ce qui les rend idéales pour les salades. Ajoutant une note croquante et légèrement herbacée, ces feuilles fournissent également une palette de nutriments, dont la vitamine C, un allié essentiel pour stimuler le système immunitaire pendant la saison froide. 

En cuisine, le plantain comestible peut être intégré dans des soupes chaudes, apportant une fraîcheur inattendue et une richesse nutritionnelle à ces plats réconfortants. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, le plantain peut également être utilisé pour concocter des infusions apaisantes, offrant ainsi une boisson réconfortante pendant les journées froides.

L’idée recette : Samoussa thon, tomate et pesto de plantain

Ingrédients pour 4 personnes : 

  • 12 feuilles de brick
  • 2 boîtes de thon égoutté (environ 200 g chacune)
  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • Sel et poivre 
  • Huile végétal pour la friture
  • 1 tasse de feuilles de plantain
  • 1/2 tasse de noix de cajou
  • 2 gousses d'ail
  • 1/2 tasse de parmesan râpé
  • Jus d'un citron
  • 1/2 tasse d'huile d'olive 
  • Sel et poivre 
  • Hachez ensemble les feuilles de plantain, les noix de cajou, l'ail, le parmesan, et le jus de citron. Ajoutez ensuite lentement l'huile d'olive en filet jusqu'à obtention d'une consistance crémeuse. Assaisonnez avec du sel et du poivre. 
  • Dans une poêle, chauffez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Faites revenir l'oignon.
  • Ajoutez le thon égoutté et les dés de tomates. Faites cuire pendant quelques minutes jusqu'à ce que les tomates soient tendres. Assaisonnez avec du sel et du poivre. Retirez du feu et laissez refroidir.
  • Préchauffez votre huile de friture dans une casserole.
  • Placez une cuillère à soupe du mélange thon et tomate au centre d'une feuille de brick. Ajoutez une petite cuillère de pesto de plantain par-dessus. Pliez la feuille de brick en triangle pour former un samoussa. Collez les bords avec un peu d'eau. Répétez le processus pour chaque samoussa
  • Faites frire les samoussas dans l'huile chaude jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants.
  • Égouttez-les sur du papier absorbant pour enlever l'excès d'huile.

 

Comment intégrer ces plantes sauvages dans votre cuisine hivernale ?

L'intégration de ces plantes sauvages comestibles dans votre cuisine hivernale peut sembler intimidante au début, mais c'est une aventure culinaire qui vaut la peine d'être tentée. Commencez par de petites quantités pour découvrir les saveurs uniques de chaque plante. Les salades, les soupes, les gratins. L'essentiel est de commencer petit à petit, de vous familiariser avec chaque plante sauvage, et de respecter l'équilibre naturel en ne prélevant qu'une petite quantité. Avec un soupçon de créativité, votre cuisine hivernale apportera une variété de saveurs et une connexion renouvelée avec la nature même pendant les mois les plus froids.

Mes conseils importants pour la cueillette et l'identification :

Avant de vous aventurer dans la cueillette de plantes sauvages comestibles en hiver, assurez-vous de bien connaître les espèces locales et leurs caractéristiques distinctives. Utilisez des guides d'identification fiables  ou faites appel à des  botanistes.. Évitez de récolter près de sources potentiellement polluées : bord de route, friches industrielles, pâturage, voies de chemin de fer.  Et assurez-vous de respecter l'équilibre naturel en ne prélevant qu'une petite quantité de chaque plante.


Derniers articles

Lierre terrestre, une belle aromatique sauvage

25 Fév 2024

Cette charmante et délicate petite plante sauvage dont les feuilles vertes luisantes sont en forme de cœur, est une puissante aromatique... Découvrez ses vertus et une recette gourmande !

Dynamisez votre bien-être : La cohérence cardiaque en mouvement !

21 Fév 2024

La cohérence cardiaque en mouvement fait référence à une pratique qui combine la respiration contrôlée avec des mouvements physiques réguliers pour favoriser la cohérence du rythme cardiaque !

Mimosa et violette, le divin duo floral de l’hiver !

17 Fév 2024

Lorsque le printemps pointe timidement son nez, deux fleurs délicates émergent pour enchanter nos sens : la violette et le mimosa !

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

RDV Cabinet & Visio - Crenolib.fr