104 route de Paris, 69260 Charbonnières-les-Bains
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 17h
 
06 83 86 54 94

7 conseils pour accompagner votre enfant vers la confiance

PARENTALITÉ

Accompagner son enfant sur le chemin de la vie en toute bienveillance et sans jugements est fondamental. C’est ainsi qu’il forgera une bonne confiance et estime de lui-même. Je vous propose 7 conseils et jeux mêlant l’approche sophrologique et l’éducation positive pour construire, brique après brique, les fondations solides de sa confiance.

L’importance de la confiance chez l’enfant

Quel que soit l’éducation, le rang dans la fratrie ou l’héritage qu’il reçoit, chaque enfant va avancer à son rythme. Il conviendra de le respecter et d’accueillir ses spécificités en prenant en compte son développement psychique, physique et émotionnel.

À chaque étape de son développement, l’enfant renforce ses fondations en scellant les briques de la confiance en lui. Cela requière une patience et une écoute quotidienne de la part des parents. La solidité de ces fondations va conditionner son développement futur : la manière de vivre sa vie, de faire les bons choix, de se respecter et se faire respecter par les autres.

Conseil N°1 – ce n’est pas le résultat qui compte mais le chemin emprunté pour l’atteindre

La culture du résultat par les notations est imprégnée dans le système scolaire et amène parfois à évaluer l’enfant qu’à travers la note ou l’appréciation. Or, l’approche est réductrice dès lors que l’enfant a fait une vraie démarche de réflexion pour obtenir un résultat juste ou pas. C’est en cela qu’il convient de prendre de la hauteur pour ne pas stigmatiser la mauvaise note ou la mauvaise appréciation. Analysez plus globalement la démarche et la stratégie menée et les efforts accomplis puis célébrez les comme il se doit avec justesse et équité. En ayant un discours apaisé et bienveillant, vous rassurerez votre enfant sur ses capacités.

Conseil N°2 – transformez ses erreurs en expériences positives pour l’avenir

L’échec est généralement perçu par l’enfant comme une profonde frustration voire même une remise en cause de ses compétences. Apprenez-lui à ne pas avoir peur de ses échecs mais au contraire à surfer dessus pour en faire une opportunité, celle d’apprendre à faire autrement.  Prenez le temps ensemble de lister tous les bénéfices qu’il retirera en faisant autrement dans son quotidien.

Conseil N°3 – aidez-le à comprendre son mode de fonctionnement et à révéler sa créativité

Pourquoi ne pas prendre le temps de se poser pour l’aider à décoder et comprendre sa valeur ? Partez de ses derniers succès et dites-lui de les lister s’il sait écrire sinon vous le faites pour lui. Aidez-le à se souvenir de ses belles réussites récentes ou non. Celles qui lui ont apporté beaucoup de bonheur.

Ensuite, demandez-lui comment il a eu l’idée de les faire. Et, pourquoi, selon lui, il a rencontré un tel succès. J’appelle cela « tirer la pelote de laine » pour l’amener à réfléchir sur ce qui le rend si unique et si fier. Une fois que c’est clair dans sa tête, demandez-lui alors de se représenter sur une grande feuille avec la technique qu’il aime le plus : collage, dessin, peinture… Encadrez sa création et proposez-lui de l’afficher dans sa chambre.  Ce sera son autoportrait. Cet atelier est un véritable outil de connaissance et du renforcement de l’estime de soi.

Conseil N°4 – accueillez, validez et aidez-le à expulser ses émotions

Lorsque votre enfant est submergé par des émotions trop vives : peur, tristesse, découragement, colère, angoisse… Proposez lui votre soutien sans l’imposer. Accordez de l’importance à l’écoute active notamment par la reformulation pour vous assurer que vous avez compris les messages qu’il vous envoie tant verbalement que physiquement. Accueillez ses émotions sans jugement et en toute bienveillance.

En séance de sophrologie, j’utilise les émoticartes “version enfants” pour l’aider à déposer les émotions trop envahissantes et les remplacer ensuite par d’autres plus agréables. S’en suit alors des exercices de respiration, de relâchement et de visualisation positive à travers la lecture de contes. Cela procure un apaisement immédiat. Des séances de ce type peuvent être faites en cabinet ou en distanciel.

Conseil N°5 – laissez le temps au temps…

Face à une échéance, un défi, un projet ne mettez pas la barre trop haute. L’impatience peut engendrer parfois de la frustration. Des doutes aussi sur ses capacités à faire qu’il conviendra de réguler. Rappelez-lui que ce sont les petits pas qui permettent de faire des pas de géant. Proposez-lui des outils de mesure qui lui parlent. Une démarche essentielle pour conserver la confiance et observer le chemin parcouru en toute objectivité.  Vous pourriez construire ensemble une grande toise verticale en carton ou une grande règle horizontale reliée à une pince à linge colorée. Le principe est de permettre à l’enfant de mesurer lui-même dans son domaine « sa chambre », ses efforts grâce à une échelle de valeur établie entre vous. Il se sentira rassuré car en pleine maitrise de ses défis.

Conseil N°6 – Oui à l’autonomie et Non à la surprotection

En tant que parent, on peut avoir tendance à vouloir mettre nos enfants « sous cloche » pour leur éviter de vivre des expériences désagréables. Or, ce n’est pas toujours leur rendre service car tôt ou tard ils devront être confrontés à la réalité de la vie. Apprenons donc à responsabiliser l’enfant et à la rendre autonome en fixant, au préalable, son périmètre d’action. Il sera revu régulièrement, au fil des années, en fonction de sa tranche d’âge. Vous pouvez construire un grand tableau ensemble qui sera affiché dans sa chambre. Formez 3 colonnes et demandez-lui

  • que peux-tu faire seul et pourquoi ?
  • que peux-tu faire en demandant l’accord à un adulte et pourquoi ?
  • ce que tu ne peux pas faire seul et pourquoi ?

Vous validerez les choix à chaque réponse en les expliquant simplement.

Conseil N°7 – incitez vos enfants à faire leurs propres expériences

Selon ses centres d’intérêt, invitez-le à développer sa curiosité et sa capacité à tester son environnement sous toutes ses formes. Profitez de sorties en plein air pour mener des expériences dans la nature. Suggérez de ramener des matériaux à transformer : feuilles des arbres, écorces, pomme de pin, plantes et fleurs sauvages. La maison regorge aussi de matériaux de récupération pour construire un projet original : tissus, papier, cartons, piles, scotch… Et, suggérez-lui de présenter ses inventions ou expériences de manière ludique à tous les membres de la famille ou aux élèves de sa classe. Un bon moyen de construire sa confiance face aux autres et amener la fierté du travail accompli.

Que vous suiviez ou non ces conseils, sachez que le plus important est de faire confiance à votre enfant à toutes les étapes de son développement car il sait ce qui est bon pour lui. Par votre bienveillance et votre écoute, vous saurez trouver les mots justes pour le rassurer et le guider sur le chemin de son autonomie.


Derniers articles

Je vous propose de réaliser simplement vous-même de merveilleux sels de bains selon vos besoins : relaxants, décontractants ou respiratoires. À vous de choisir votre formule...

COMMENT FAIRE VOS S...

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.